Alexandra Julhiet

"Julhiet n'est pas manchote.[...] Un scénario impeccable sur un thème qui rappelle celui des 'Douze salopards'" Le Nouvel Observateur

"Le nerf de la guerre. En matière de roman, rien ne vaut un bon vieux complot. Celui qu'a imaginé Alexandra Julhiet est aussi crédible qu'efficace." Jalouse

"Comme un road movie, l'auteure signe une 'road story' haletante et parfaitement maîtrisée." Prima

"Solidement charpenté, ultra bien documenté, ce thriller ne manque ni de souffle ni d'humour. Deux qualités rares. [...] Un roman à la fois prenant et original"
Aujourd'hui en France

"Raymond Fitzhugh est un ancien du Vietnam, il est vieux, black et dépourvu de main droite. Alexandra Julhiet elle est romancière, jeune, française et dotée d'une jolie patte. Beaucoup de différences donc et pourtant : la seconde se met dans la peau du premier pour nous mitonner un thriller efficace et direct, que l'on pourrait croire écrit par un vieux routier des polars US [...] Julhiet impressionne ici comme elle l'avait fait dans son premier roman, RockStar : en s'emparant d'un univers qui a priori n'est pas le sien et qui pourtant fonctionne." Focus Vif

"Surprenante Alexandra Julhiet. Son deuxième roman confirme tout le bien que RockStar laissait présager. une originale à découvrir sans tarder [...] Comme ses personnages, Alexandra Julhiet est surprenante. On s'attendrait à ce que son livre porte une signature masculine. Il est fortement imprégné de l'atmosphère des romans noirs des années 50 et n'est pas sans rappeler l'immense Frédéric Dard. Alexandra Julhiet en serait-elle la fille spirituelle ? A suivre..." L'Indépendant

"Alexandra Julhiet a de l'imagination à revendre. Son sens du rythme, les réparties de ses personnages, ses acrobaties stylistiques identifient l'écrivain. Au civil aussi : 'le jour où je réussirai à écrire aussi bien que James Crumley, je déménagerai dans le Montana'. Elle peut commencer à calculer combien va lui coûter le transport de sa bibliothèque dans l'ouest américain." 24 heures